Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Déc 28, 2013 in BettinaScope, Magazine TV | 0 comments

…Thierry Marx rejoint la matinale d’Europe 1

…Thierry Marx rejoint la matinale d’Europe 1

Du 23 décembre au 3 janvier, Thierry Marx sera au micro tous les matins à 7h45 pour une chronique intitulée « Cuisine, mode d’emploi(s) » sur Europe 1. Thierry Marx, le chef du Mandarin Oriental à Paris, nous y livre avec simplicité et l’enthousiasme qui lui est propre, de bonnes recettes simples tout en nous faisant découvrir de bons ingrédients.

Du 23 décembre au 27 décembre étaient au menu

  • L’oeuf

Comme l’écrivait le chef Bot, chef des têtes couronnées en 1907, « il y a mille manières de cuisiner les œufs ».

Il a d’ailleurs laissé de merveilleuses recettes d’œufs salés mais aussi une pléthore d’omelettes sucrées aux fraises, framboises, cerises, abricot, pèches, mirabelles, rhubarbe, bananes, ananas.

Aujourd’hui, Thierry Marx, chef du restaurant Sur Mesure au Mandarin Oriental,  nous transmets la recette de l’omelette aux poires beurrées, absolument sublime et qui pourrait bien faire le dessert de votre réveillon ! Vous pourrez retrouver la recette en cliquant ici europe 1

  • La Volaille

Dinde, oie, poularde, la volaille reste la reine de la table de Noël. Thierry Marx aime particulièrement la volaille Culoiseau (adresses et conseils sur www.poularde-de-culoiseau.fr).Il s’agit d’une volaille élevée au cœur du Perche dans la tradition des volailles, haut de gamme pour sa qualité et son goût.

De fait, la Poularde de Culoiseau permet de renouer avec les méthodes ancestrales d’élevage d’une «volaille bien faite». Vous pourrez retrouver aussi la recette en cliquant ici europe 1

  • Le chocolat chaud

Le chocolat… c’est mon péché mignon, nous confie Thierrry Marx…. Je suis un « chocoolique » invétéré ! Il aime le chocolat, et surtourt le 70% de Papouasie Nouvelle Guinée, pour sa note acidulée.Vous pourrez retrouver la recette en cliquant ici europe 1

  • La Pizza

Le plat simple des italiens, à faire avec le enfants. Tout commence par une pâte « maison », toujours bien meilleure que celles de la grande distribution et finalement très simple à réaliser. Vous pourrez retrouver la recette en cliquant ici europe 1

  • Le biscuit de Jules Maincave

Jules Maincave est un cuisinier français du début du 20eme siècle, méconnu bien qu’avance sur son temps. Instigateur de la cuisine futuriste, il publia un essai intitulé « manifeste de la cuisine futuriste » et ouvrit un restaurant basé sur la même « philosophie».

En 1914, il dénonce l’ennui qu’il éprouve dans les méthodes traditionnelles de cuisine. Pour lui, la cuisine futuriste c’est comme « une harmonie de la table d’origine avec les saveurs et les couleurs de la nourriture ».

Durant cette période douloureuse de l’histoire qu’est la 1ere guerre mondiale, ce fut l’occasion d’adapter la nourriture en mêlant créativité et esprit pratique. C’est le cas du biscuit ANZAC, surnommé « soldiers biscuit ! ». Vous pourrez retrouver la recette en cliquant ici europe 1

 Mais qui est Thierry Marx ?

Le meilleur moyen est de lire son livre « Comment je suis devenu un chef étoilé ? » publié aux éditions Livre Th MarxBayard Jeunesse. Le chef raconte sincèrement son parcours avec ses échecs et ses réussites. Il est l’image de l’homme passionné, humble, tourné vers les autres et doté d’une grande capacité de travail. J’en parle en connaissance de cause, j’ai pu le rencontrer dans diverses circonstances… Oui, je suis admirative du parcours de cet homme, qui force le respect et redonne du tonus. Quel bonheur de rencontrer des gens comme ça  !

Si vous achetez ce livre en cliquant sur ce lien Amazon,  je touche une petite commission, cela m’aide à entretenir ce blog, merci si vous le faites »

Si vous avez déjà goûté la cuisine de Thierry Marx, dites moi ce que vous avez aimé….

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.