, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, blog, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, shop/, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, wp, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Mar 8, 2016 in Portraits, Sentir/Goûter | 0 comments

Soyez au parfum pour la journée de la femme !

Soyez au parfum pour la journée de la femme !

Pour la journée de la femme 2016, je suis allée à la rencontre de femmes, passionnés et dédiées au parfum ! Une occasion pour moi, de vous révéler leur amour pour le parfum et de découvrir les différents regards sur le monde du parfum.

Mes rencontres parfumées pour la journée de la femme

Une jolie excuse pour moi, d’écouter des femmes passionnées de parfum, et de partager avec vous ces belles rencontres. J’ai aussi voulu mettre en avant, des femmes à qui on ne donne pas forcément la parole et surtout vous raconter leur parcours.

  • Véronique Nyberg

VeroniqueNyberg_1 Véronique Nyberg est VP Création Fine Fragrance pour la société de création MANE. En d’autres termes, elle est le chef d’orchestre, auprès d’une équipe de 6 parfumeurs à Paris. Parfumeur senior, elle participe aussi au Comité Scientifique, un lien entre le parfum et la recherche. Sa mémoire olfactive, Véronique l’a construite, sans le savoir avec sa grand-mère. Cette dernière, herboriste sans s’en rendre compte était passionnée de plantes à parfum, qu’elle séchait, préparait en décoction…en Provence. Le monde des plantes à parfum était donc le quotidien de Véronique. C’était un jeu, un jeu où aujourd’hui elle va puiser ses inspirations mais aussi dans la cuisine, la peinture, et la sculpture. Avant de devenir parfumeur, Véronique fera de la botanique et de la chimie organique. Docteur en chimie, Véronique aime les opposés, navigue très facilement entre rationnel et émotionnel, nature et culture, entre chimie et alchimie ! C’est auprès de Dominique Ropion, qu’elle apprend le métier: un homme d’une grande humilité, qui formule simplement et réalise une parfumerie très maîtrisée, tout en étant créative. Le leitmotiv de Véronique est de formuler avec peu d’ingrédients, beaucoup d’instinct et autant de rigueur. Sa plus grande fierté et on la comprend, sera d’avoir gagné Invictus de Paco Rabanne, un grand succès mondial, après 3 ans de travail en équipe.

Olga Iablonska

En charge de l’activité commerciale France et Export chez Quintessence, Olga d’origineOlga Ukrainienne, a toujours adoré le parfum. Dès l’âge de 10 ans, elle mélangeait les parfums de sa mère sur ses chandails. “Je découvrais le monde par le nez, je sentais d’ailleurs avant même de regarder” me raconte t-elle. Ses souvenirs d’odeurs sont ceux d’un plat de pommes de terre parfumées à l’aneth, préparé par sa grand-mère ou encore l’odeur de la neige de son pays, l’Ukraine. Elle ne pensait pas qu’elle travaillerait un jour dans le monde du parfum. Après des études d’interprétariat, elle découvre au cours d’un voyage, la Bourgogne, dont elle tombe amoureuse. Olga reviendra en 2007 en France et ne repartira pas. Une succession d’heureuses rencontres la mèneront vers l’ISIPCA en alternance avec Symrise, société de création de parfums. “Un moment inoubliable où elle garde en mémoire les cours de Patty Canac, une femme au grand charisme et qui a su nous transmette sa passion“. Puis, Olga démarrera avec Annick Goutal, une belle histoire de passion, avant de continuer chez Quintessence. Au coeur des marques niches, la communication est tournée vers la création et les échanges sont plus intuitifs.  “J’apprécie beaucoup Valentine, la créatrice, une jeune femme dynamique, passionnée par ce qu’elle fait, un moteur extraordinaire. Mes favoris parmi la collection de Quintessence sont la bougie Prune et Rose et le parfum 23 Janvier” me dit-elle

  • Muriel Madeline

Muriel MadelineMuriel avec son mari Olivier a fait renaître la marque de parfums Volnay, une belle endormie, un secret bien gardé de sa belle-famille…Vous allez vite comprendre que Muriel est une femme passionnée, qui a toujours aimé révéler des artistes, des talents, ce qu’elle fera pour le cinéma, les galeries d’art et comme agent littéraire. Aujourd’hui c’est René Duval et sa femme Madeleine, qu’elle remet en lumière. Pour Muriel, le parfum lui fait du bien, il aide à se créer une identité et à se différencier. Dioressence qu’elle a senti à l’âge de 6 ans, porté par une amie de son père, chez qui elle allait souvent et Pot Pourri de Santa Maria Novella, découvert lors d’un voyage à Florence à 20 ans avec son père., ont longtemps été ses parfums de prédilection. Cependant, sa rencontre avec Volnay se fera étonnement par le flacon Lalique, Ambre de Siam, inscrit à une vente de flacons à Genève. Puis, une succession de rencontres avec Jean Kerléo, Jean Laporte, Amélie Bourgeois, donneront vie à la renaissance de la marque. Une fois des petits flacons remplis de Volnay par Jean Kerléo, elle fera une étude de marché tout terrain dans ses dîners amicaux ! Son sac sentait Volnay ! La philosophie de Muriel est d’être, avant tout,  authentique et de ne pas céder aux sirènes !

  • Valérie Capliez

Valérie Capliez est désormais la manager des ventes de la Scent Room au magasin Printemps Valérie ClairHaussmann, à Paris. Le parfum a toujours fait partie de sa vie. Son souvenir, le plus fort est L’Heure Bleue, le parfum qui sent pour elle la maman, sa maman, plus là aujourd’hui. Et le jour, où mes enfants m’ont dit alors qu’elle venait de se vaporiser avec L’Heure Bleue, ça sent la maman, elle fut très touchée ” me confie-elle. Valérie aime se parfumer selon ses humeurs. Elle m’avoue “le parfum m’attire pour son aspect magique et unique mais aussi pour tous les souvenirs qui s’y rallient. Il apporte une part d’éternité. Pour elle, nous sommes toutes et tous des Ambassadeurs du parfum. Après des années passées au magasin Madelios, puis au Printemps, où elle s’est occupée de lingerie, d’accessoires de luxe, d’horlogerie, de maroquinerie, la voilà au parfum ! Là, son coup de coeur a été pour Oud Satine Wood de Francis Kurkdjian. Elle découvrira dans l’univers des marques de parfums rares, qu’un parfum pouvait sentir différemment d’une personne à une autre. Sa passion va au-delà des parfums, elle me confie être sous le charme des odeurs comme celles de la forêt après la pluie, de l’épandage dans les champs car elle annonce le printemps, de la neige, et du oud….Que du plaisir ! Une vraie passionnée.

J’ai tellement aimé ce moment passé avec elles, que je vous propose de me retrouver la semaine prochaine pour découvrir d’autres femmes. Chez Faireletourdumondeenparfums.com, la journée de la femme durera deux jours !

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.