Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Mar 16, 2016 in Portraits, Sentir/Goûter | 3 comments

Soyez au parfum pour la journée de la femme (suite)

Soyez au parfum pour la journée de la femme (suite)

Mes rencontres avec les femmes du monde du parfum se poursuivent…. C’est donc cinq nouvelles femmes que vous allez découvrir aujourd’hui. Comme vous avez pu le remarquer, ce sont tant leur rencontre avec le parfum, la passion qui les animent que j’ai envie de partager avec vous plus que leur parcours professionnel. A l’heure du virtuel, l’humain doit être encore plus présent….

  • Isabelle Ferrand

Isabelle Ferrand Qui ne connaît pas Isabelle Ferrand ? Si ce n’est pas votre cas, sachez qu’elle a repris Cinquième Sens, une société de formation, consacrée au parfum, connue et reconnue dans le milieu du parfum. Avant de venir au parfum, Isabelle s’est construite sa mémoire olfactive dans l’exploitation agricole de son père. Les odeurs étaient alors nombreuses mais elle m’évoquera surtout les foins, le lait, la pulpe de betterave, mi-sucrée, mi-salée et aussi l’odeur de la vache, une odeur légèrement musquée, presque poudrée, donnée par sa peau avec un effet santalé,  suscité par le lait crémeux. Mais l’élément déclencheur pour Isabelle, fût quand son père offrit un parterre de roses à sa mère, et qu’elle découvrit la première année que chaque rose avait un parfum différent ! A défaut de faire l’ISIPCA, la vie mettra sur son chemin Monique Schlienger, la créatrice de Cinquième Sens, sa maman professionnelle comme elle me le confie. Cette dernière lui a donné les bases du savoir faire traditionnel du parfum, dont elle garde en mémoire « parler vrai, sentir vrai ». Ses deux parfums préférés demeurent Amazone d’Hermès, un clin d’oeil à sa passion du cheval et de la nature, et Shalimar de Guerlain, pour sa sensualité et sa féminité, qu’elle retrouve avec bonheur, le weekend… la semaine est « sans » pour mieux sentir et transmettre sa passion. Enfin, c’est en 2016 qu’elle fêtera les 40 ans de la maison !

  • Sabine Chabbert

    ©Sabine Chabbert

    ©Sabine Chabbert

Des odeurs, Sabine en a plein la tête, entre celles du genêt, des pins et des embruns de l’île aux Moines et celles du Sud de la France avec le thym de la garrigue et toutes ses aromates, sans oublier le jasmin de son propre jardin : un bonheur absolu, me raconte t-elle. Journaliste, consultante et directrice déléguée pour la Fragrance Foundation France, Sabine aime autant transmettre qu’aller à la rencontre des gens et les réunir. Aussi m’a t-elle confié « s’être régalée » en organisant l’exposition de photos de parfum, dans les jardins du Palais Royal. « « Ainsi, avec les adhérents de l’association, nous avons pu révéler la filière parfum auprès du grand public, dans une démarche artistique et pédagogique, qui présentait à la fois sa richesse émotionnel et ses savoir-faire. » Sa carrière lui a permis de croiser Maurice Roger, un des grands patrons de Christian Dior Parfums, Edmond Roudnitska célèbre parfumeur, Jean Amic remarquable patron de la société de création parfums & arômes de Roure, aujourd’hui Givaudan, Véra Strubi à la tête de Thierry Mugler Parfums, Pierre Broc aux rênes de Kenzo Parfums ou encore Jean-François Blayn. Tous avaient en commun de l’audace, des visions, de l’enthousiasme et un sens de l’humour. Ils lui ont transmis leur amour du parfum. C’est ainsi que le parfum est pour elle porteur de rêve, d’imaginaire, d’une histoire tout comme un bon livre et que l’on se fait piéger dans le bon sens, par lui !

  • Elisabeth Carre

Elisabeth CarreDiorissimo de Christian Dior mélangé à la laque sans parfum… forment les souvenirs les plus anciens d’Elisabeth Carre. A son grand regret, sa mère n’utilisait pas la laque Elnett, une odeur très chic et féminine pour Elisabeth ! C’est au travers de ses études de pharmacie qu’elle découvre le monde des plantes à parfums et écrira sa thèse sur le santal. Sa vie dans le parfum démarra à l’usine Roger & Gallet, de Bernay dans l’Eure où elle fait ses premières armes dans le parfum et apprend non seulement à sentir, mais à acheter les agrumes. Il faut savoir qu’à l’époque, Roger & Gallet achetait ses propres agrumes, pour ces célèbres Cologne. Elle assistera aussi à la réalisation d’infusion de musc, une chose incroyable et interdite de nos jours. Puis, Elisabeth entre à la cellule olfactive de l’Oréal, pendant 23 ans. C’est là qu’elle sera l’accompagnatrice des plus gros projets de parfum, tels Drakkar Noir de Guy Laroche, Trésor de Lancôme, Loulou de Cacharel….. et qu’elle aura l‘immense chance de côtoyer des grands patrons comme Robert Salmon de l’Oréal et Annette Louis de Cacharel ou encore Jean Amic de Roure et Michel Missoffe de Firmenich. D’un côté, ils lui apprendront l’humilité et l’écoute, et l’autre, respecter la création, être juste, avancer avec le parfumeur tout en accompagnant sa vision. Elisabeth apprécie tout autant la jeune génération, comme Nathalie Helloin-Kamel, la directrice générale marques pour Prestige Beauté International et Nathalie Duran, directrice général Designers Brands Fragrances, pour leur vrai parti pris et une vraie vision de leurs marques. Aujourd’hui, elle a créé sa propre structure Nose About, société de consulting et de formation, pour le monde du parfum. « Son propos est sérieux sans se prendre au sérieux ! »

  • Amandine Clerc Marie

Amandine aime la rose, une fleur magique que l’on peut malaxer, le cypriol, ce nouveau patchouli, et l’iris. Chacun de ces Amandine Clerc Marietrois ingrédients parfumés, se retrouve dans Chloé,  Nuit de Trésor de Lancôme et dans Caftan d’Yves Saint-Laurent. Vous l’aurez compris, Amandine est parfumeur chez Firmenich. En fait, elle aime travailler les contrastes, surprendre tout en étant agréable. Bel Ami d’Hermès sur lequel elle a fait son mémoire de fin d’étude en est un exemple. Un parfum dont la tête est fraîche alors que le reste est un cuir traditionnel avec une pointe de framboise, qui vient réveiller le cuir. Cette grande curieuse, éprise de liberté, aime autant cuisiner des plats mijotés, que redonner une seconde vie à des objets, des lieux, que lire des policiers. Amandine a longtemps travaillé auprès de Michel Almairac, qui lui a appris la rigueur, la persévérance et surtout bien écouter les attentes et les désirs du client. Ils ont tous deux, la passion de la motto !

  • Monique Ledunois

Commerciale chez MANE mais néanmoins toujours un peu évaluatrice, sa première fonction à ses débuts chez Givaudan. J’ai connu Monique lors de mon premier stage Monique Ledunoischez MANE et Yves Tanguy, fût ma première avec un grand parfumeur. Déjà à l’époque, Monique était enthousiaste et toujours très positive. Aujourd’hui elle est toujours la même, un rayon de soleil.. quel bonheur, à l’heure où la gaieté n’est pas toujours au rendez-vous, dans cette profession ! C’est grâce à une affichette remarquée à la fac des Sciences de Caen, que Monique fera l’ISIPCA. Son professeur d’olfaction sera Nicolas Mamounas, un parfumeur d’origine grecque, le créateur d’Eau de Rochas, haut en couleur, et dont Monique a toujours en tête son accent chantant. Cette dernière a eu la chance de côtoyer des parfumeurs comme Jeannine Mongin parmi les premières femmes parfumeurs, Maurice Maurin mais aussi Pierre Ellena, le père de Jean-Claude, dont elle se souvient de sa vivatalité et ses anecdotes qu’il aimait raconter. En réalité, Monique a fait partie des premières évaluatrices, une mission pas toujours évidente, car les parfumeurs de l’époque étaient des solitaires. Cette amoureuse du parfum, se parfume tous les jours, sans exception. First, Amarige, Envy ou encore Si sont ses préférés, sans oublier les parfums orientaux qu’elle adore, mais qui ne lui correspondent pas ! Monique ne peut concevoir qu’un commercial ne soit pas également évaluateur, ou en tout cas n’ait pas une connaissance profonde et une passion pour le parfum. Sinon, comment convaincre un client qui ne demande qu’à être rassuré sur son choix dans un domaine tellement subjectif, qu’il maîtrise pas toujours très bien.

3 Comments

  1. Bravo pour ces beaux portraits de femmes de talent et de grande sensibilité !

    • Merci, je suis ravie que vous ayez apprécié cet article et mon choix.

  2. Bravo pour ce que vous faites Sabine, Elizabeth et Monique!

    Que de souvenirs olfactifs….

    Charles-Emmanuel Gounod

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.