, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, blog, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, shop/, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, wp, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Oct 26, 2016 in Les livres, Sentir/Goûter | 2 comments

Parfum de Süskind par les parfumeurs d’IFF

Parfum de Süskind par les parfumeurs d’IFF

Lors de la sortie du film tiré du livre Le Parfum de Süskind, la société Thierry Mugler avait sorti un coffret de 15 parfums. Ces parfums correspondent à des scènes clés du film et à de belles descriptions olfactives livrées par Patrick Süskind, l’auteur. Une excellente idée, initiée et menée par Vera Strubi, une grande dame du parfum. Je vais vous parler de ces parfums, une autre façon de relire et de sentir ce livre Le Parfum, un best-seller mondial. Sachez que ces parfums ne sont plus en vente à ce jour.

 

Rappel de l’histoire Le parfum de Süskind

C’est l’histoire d’un homme, Jean-Baptiste Grenouille, qui voit le jour en 1744, à Paris. Enfant solitaire, malade, il va connaître un destin particulier grâce à un don unique : son odorat. Grenouille n’a pas d’autre passion que celle des le-parfum-1jpgodeurs, et chaque seconde de sa vie est guidée par ce sens surdeveloppé. A force de persévérance,  il parvient à se faire embaucher comme apprenti chez les maîtres parfumeurs de la capitale. Il va alors y découvrir les techniques et les secrets de la fabrication des parfums et la création de parfum. Son don lui permettra de composer quelques chefs-d’œuvre olfactifs, mais son but ultime devient rapidement la mise au point de la fragrance idéale, celle qui lui permettrait de séduire instantanément, tous ceux qui croiseraient son sillage. Dans sa recherche d’ingrédients, Grenouille est irrésistiblement attiré par le parfum naturel des jeunes filles. Il va aller jusqu’à en tuer beaucoup pour leur voler leur odeur… Génie monstrueux, meurtrier hermétique aux valeurs du monde, Grenouille sème la peur dans son périple à travers le pays, et ceux qu’il croise, sont maudits. Son parfum absolu est désormais son obsession. Rien ne l’arrêtera dans sa quête d’un pouvoir à nul autre pareil.

 

Les parfums d’après le Parfum de Süskind

Je vous révèle l’histoire de ces parfums tels qu’ils apparaissent chronologiquement au cours de la vie de Jean-Baptiste Grenouille, le personnage principal du livre Le Parfum. Ce sont les parfumeurs de la société IFF, société de création de parfum américaine, qui a participé à ces parfums. Ici, je vais vous parler des 5 premiers, puis la semaine prochaine 5 autres et celle d’après les 5 autres parfums.

 

  • Baby

baby-le-parfumLe livre “Le Parfum”: Passage où l’auteur parle de la nourrice et de l’odeur d’un bébé (Extrait Première Partie, chapitre 2 p14)

Les parfumeurs ont réussi à interpréter la saveur laiteuse et aigre-douce émanant d’une peau de bébé lavée, sans talc, ni crème. Une gageure qu’ils ont réussi, en travaillant avec une aromaticienne, qui leur a procuré différentes variantes d’arôme de crème fraîche, d’île flottante  ou de yaourt. Leur choix s’est arrêté sur la crème fraîche sur laquelle ils ont rajouté des effluves de lait chaud, du sucre roux, le tout agrémenté d’une “pyrazine spéciale”, qui sent bon les petits biscuits chauds beurré. Enfin, il leur a fallu rajouter l’odeur de la galette évoquée dans le texte, un écho au si célèbre sablé tendre, si prisé par des français.

 

  • Paris 1738paris-1738-le-parfum

Le livre “Le Parfum”: Passage olfactif et gustatif du Paris des années 1738 (Extrait Première Partie, chapitre 7, page 38)

Ce fut un réel défi pour les créateurs de réaliser une odeur si désagréable que celle des rues de Paris à cette époque. Il est vrai que les rues parisiennes n’étaient pas réputées pour sentir bon au 18ème siècle. Heureusement que le nez était si saturé d’odeurs que les hommes n’avaient plus conscience des mauvaises odeurs. Le duo de créateurs a travaillé sur le cassis, une odeur ambivalente entre une odeur sucrée et de légers relents d’urine. Ici, ils se sont efforcés de mettre en valeur cette dernière facette. Puis ils y ont incorporé un absolu varech, dont le parfum vacille entre une certaine fraîcheur et une odeur de cheveux sales !…

 

  • Atelier Grimal

Le livre “Le Parfum”: Passage de la description olfactive de l’Atelier du maître-tanneur de Grenouille, Monsieur Grimal (Extrait Première Partie, chapitre 6 p37)

L’ambiance de cet atelier de tannerie dégage des odeurs de peaux tannées, une odeur animale légèrement fumée. Saviez-vous que les fleurs jaunes de mimosa d’Egypte pourraient présenter certaines de ces caractéristiques ? Ajoutez à cela des notes d’extraits de fruits rouges, une façon d’y insuffler la vie du cuir ! Une facette nécessaire pour éveiller les bonnes sensations à travers l’odorat. Il fallait juste penser à mettre un arôme de velouté de potiron pour réveiller la subtilité et la souplesse d’un élégant produit de peausserie !

 

  • Virgin Number One

virgin-le-parfumLe livre “Le Parfum”: Passage qui décrit la première jeune fille qui va tomber sous l’emprise de Grenouille (Extrait Première Partie, chapitre 8, page 47)

Le riz blanc et le lait vrai traduisent la pureté et l’innocence de ce parfum. On peut sentir une note de mirabelles, un clin d’oeil à la jeune fille qui les dénoyaute dans le film. Pour cela, le duo de parfumeurs a dû tester l’effet olfactif de toute une gamme d’alcool de mirabelles. Le choix final sera une eau de vie fine d’un producteur français. Pour finaliser cette création, les parfumeurs à l’aide du headspace ont capturé et reproduit chimiquement le parfum émanant du nombril d’une jeune vierge. Il en résulte une note pure et fraîche.

 

  •  Boutique Baldini

Le livre “Le Parfum”: Passage olfactif de la boutique Baldini, le parfumeur que Grenouille rencontre (Extrait Première la-boutique-baldini-le-parfumPartie, chapitre 9 page 52)

Dans cette boutique de parfumeur régnait un capharnaüm d’odeurs que le visiteur se prenait en plein nez dès son arrivée. D’où un mélange très audacieux associant des notes de liqueurs sucrées à des nuances balsamiques et de cire. Le parfumeur a osé une pointe de vrai café et d’anis, le tout généreusement arrondi d’eau de violette qui reproduit la fraîcheur émanant de la fontaine de la boutique. On peut reconnaître une légère note de vinaigre, souvent utilisée avec l’alcool dans les parfums d’autrefois. Des extraits de jonquille renfermant des composants et évoquant l’odeur de la pommade, sont présents dans le parfum. Enfin, l’ambiance humide et le capharnaüm de la boutique sont illustrés par les graines d’angélique.

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour poursuivre sur 5 autres parfums issus du livre Le Parfum de Süskind

2 Comments

  1. Merci Bettina pour tous tes articles à chaque fois si passionnant ! Je viens justement il y a deux semaines d’acheter une nouvelle édition du livre avec la couverture de Christian Lacroix et également une édition en anglais.
    Je ne savais pas qu’un coffret avait été édité.
    Dommage qu’il n’existe plus…
    Merci de nous faire vivre le parfum à tous les niveaux
    C’est génial ! J’apprends encore beaucoup de choses grâce à toi !
    Je t’embrasse

    • Merci Magali. Cela me fait très plaisir. Pour que le site puisse continuer de t’alimenter de beaux articles, n’hésitez à le partager, liker, le faire connaître et twitter

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.