Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Mar 30, 2016 in BettinaScope, Conférences | 0 comments

Marques de niche et Collections privées, conférence à l’Osmothèque

Marques de niche & Collections privées : Ou en est la parfumerie d’auteur aujourd’hui ? C’est la prochaine conférence de l’Osmothèque à Versailles, le samedi 9 avril 2016, à 14h, de Stéphanie Bakouche. Parfumeur indépendante, basée à Grasse, elle connaît bien le sujet pour avoir travaillé chez L’Artisan Parfumeur. Une conférence qui promet d’être intéressante.

Stéphanie Bakouche vous invite à un voyage au coeur du monde des marques de niche et des collections privées des marques de parfum de luxe. Ce sont des marques, nées en rupture à une parfumerie, qui lançait alors des parfums, pour le plus grand nombre. Or, la créativité commençait à ne plus être la priorité.

Marques de niche et Collections privées

marque de nicheLes premières marques de niche ont vu le jour entre 1976 et 1980. La première fût l’Artisan Parfumeur, crée par Jean Laporte qui continuera ensuite avec « Maître Parfumeur et Gantier« . Puis, Annick Goutal fût la deuxième. A l’époque, la raison d’être de ces marques, était de faire face aux grands groupes, en proposant aux amateurs de parfum, des fragrances plus créatives. Le marketing était encore intuitif, et un vrai conseil était prodigué dans leur propre boutique. Aujourd’hui, le phénomène ne cesse de s’agrandir au point que les marques de parfum de luxe, lancent aussi leurs Collections privées. Ces marques de niche, soulignent une résistance à la standardisation et aux parfums consensuels :  ces parfum devant plaire aux plus grands nombre de consommateurs.

Les différentes marques de niche

Après ces deux marques précurseurs qu’ont été l’Artisan Parfumeur et Annick Goutal, d’autres ont suivi. Il y Tabac Taboua donc eu :

  • celles lancées par des parfumeurs comme Parfum Nicolaï par Patricia de Nicolaï, The Different Company par Jean-Claude Ellena et Thierry de Bachmakoff, Parfum d’Empire par Marc-Antoine Corticchiato
  • celles par des professionnels issus de la parfumerie tels Editions Frédéric Malle, Le Labo, Serge Lutens
  • celles venues d’ailleurs, tels Floris, Penhaligon’s, Santa Maria Novella
  • Et la renaissance de marques anciennes comme Lubin, Piguet, Le Gallion, Poiray

« Cette autre parfumerie, permet d’envisager une autre façon de concevoir le parfum. Elle nécessite un vrai conseil, une vraie éducation du parfum » me confie Stéphanie Bakouche. Néanmoins, la difficulté reste une distribution, encore à inventer. Cependant, son développement montre bien qu’une certaine parfumerie s’essouffle. Ne manquez pas cette conférence, où Stéphanie, une passionnée vous fera sentir les plus beaux parfums.

Qui est Stéphanie Bakouche ?

Après un diplôme de l’ISIPCA, cette dernière rentre chez Guerlain avant d’intégrer l’Artisan Parfumeur. Passionnée tant par la transmission que par la création, aujourd’hui, elle reprend sa liberté et devient parfumeur indépendant. Basée à Grasse, elle agit aussi comme osmothécaire et assure des conférences olfactives au MIP.

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.