Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Déc 19, 2013 in Expos-Musées | 0 comments

Les savoir-faire liés au parfum à Grasse s’expose au MIP

Les savoir-faire liés au parfum à Grasse s’expose au MIP

Depuis plus de deux ans, la ville de Grasse, a décidé de déposer une candidature « du pays de Grasse » au patrimoine culturel immatériel de la France et de l’humanité, le Musée International de la Parfumerie propose une exposition sur « les savoir-faire liés au parfum en pays de Grasse ». Et aujourd’hui, le Musée International de la parfumerie, a décidé de montrer au public sous forme d’une exposition la partie visible du projet,  jusqu’au 31 mars 2014. Suivez le guide !

Le ton de l’exposition : vivant !

C’est un chemin au coeur des savoir faire liés au parfum en pays de Grasse qui est proposé. Mais un chemin vivant ! Le visiteur va cheminer et pénétrer les trois grandes étapes que sont :

  • la culture des plantes à parfum
  • la connaissance des matières premières et leur transformation
  • l’art de composer les parfums

pour mieux comprendre la valeur de cet héritage. « Nous avons voulu mettre en avant le capital humain et lier cette exposition à l’actualité d’aujourd’hui et surtout montrer qu’il se perpétue » me confie Mr Couderc, commissaire de l’exposition mais aussi responsable scientifique au MIP. Contrairement à l’histoire du parfum et de ses techniques, illustrée par des textes et des objets dans le Musée, cette exposition a misé sur une signalétique plus moderne aux moyens de vidéos et de grandes baches.

Pourquoi Grasse a voulu s’inscrire au Patrimoine culturel immatériel de la France ?

Les savoir-faires MIPTout commence en 2003 lors du 1er colloque sur le Patrimoine Culturel Immatériel du Pays Grassois dont le titre est Olfaction et Patrmoine, quelle transmission ? Enfin pour mener à bien ce projet, un  groupe de travail autour de l’association Patrimoine Vivant du Pays de Grasse s’est formé et regroupe toutes générations confondues, un collège scientifique composé notamment de conservateurs, d’historiens et de chercheurs, un collège de parfumeurs, un collège d’agriculteurs composé de producteurs de plantes à parfums, avec pour objectif de défendre les savoir faire liés au parfum en pays de Grasse.

Il est important de souligner et de faire prendre conscience au grand public que le patrimoine culturel immatériel est un facteur important du maintien de la diversité culturelle face à la mondialisation croissante.
Très traditionnel, vivant et contemporain à la fois, sa transmission de génération en génération contribue à procurer un sentiment d’identité, de continuité et d’appartenance à une communauté. En effet, ce savoir faire est représentatif puisqu’ il se développe à partir de son enracinement dans les communautés, tout en dépendant de ceux qui le transmettent.

Comme le soulignait Jean-Pierre Leleux, maire de la ville de Grasse, dans son allocution introductive : « rares sont les territoires qui ont une histoire économique, traditionnelle et véhiculent avec eux tant de magie, tant de subliminal, tant de messages symboliques et tant d’affectif ».

L’exposition

Trois grands thèmes sont abordés :

La culture des plantes à parfum

© Alain Issock

© Alain Issock

Là, les trois fleurs emblématiques du Pays de Grasse, cultivées depuis le XVIIème siècle, à savoir la rose, le jasmin et la tubéreuse sont à découvrir. Les autres principales cultures de violette, fleur d’oranger, mimosa et iris sont aussi représentées. Comme tout au long de l’exposition, on y trouvera des portraits des acteurs des différents métiers. Les professionnels viendront parler et échanger avec le grand public. Une iconographie complète permettra de mettre en évidence les gestes comme ceux de la main de la cueilleuse de rose. Chacun des volets du triptyque sera animé par une vidéo : une jolie façon de livrer des témoignages sur les acteurs du  parfum à Grasse.

La connaissance des matières premières et leur transformation

Les différentes techniques d’extraction seront commentées tel L’enfleurage, une technique très ancienne mais abondonnée de nos jours par les professionnels. Il faut noter que cette technique n’a pas pour autant totalement disparu puisque certains professionnels de la région, la pratiquent toujours mais à une petite échelle.

© Alain Issock

© Alain Issock

L’art de composer le parfum

Des parfumeurs évoqueront et parleront de l’art de composer un parfum. En effet, le rôle de la transmission dans la profession de parfumeur créateur a évolué. A l’époque de Jean Carles, fondateur de la première école de parfumeur à Grasse, la transmission était non seulement orale mais aussi familiale. Ce dernier rappelle que le parfumeur est un artiste comme l’ont fait avant lui Georges Sand ou encore Charles Baudelaire, « le créateur emploie les matières premières odorantes comme un peintre emploie les couleurs ».

 Et pour finir…

Il est important de souligner que cette exposition sera itinérante. Ainsi, le Musée avec l’Association du Patrimoine Vivant du Pays de Grasse, iront à la rencontre des élèves de la maternelle à la terminale pour informer mais aussi pour éveiller les jeunes à ces savoir faire liés au parfum.

Informations pratiques

MIP 2 Bd du Jeu de Ballon 06131 Grasse Cedex Tel : 04 97 05 58 11 Horaire de lundi à dimanche sauf mardi de 11h à 18h.

 

 

 

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.