, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, blog, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, shop/, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, wp, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Nov 19, 2014 in Choisir son parfum, Sentir/Goûter | 2 comments

Les notes de synthèse phares chez les parfums Guerlain

Les notes de synthèse phares chez les parfums Guerlain

Au pays de la synthèse, un monde si décrié, à tort… n’a pas fait que des déçus de la parfumerie moderne  !…. On peut même dire que certaines molécules de synthèse ont permis, la naissance de chefs-d’oeuvre. Tel est le cas chez le parfumeur Guerlain. Je vous suggère de vous raconter 7 belles histoires olfactives, grâce à la chimie !…..

 7 notes de synthèse pour 7 parfums Guerlain

Jicky de Guerlain La coumarine dans Jicky de Guerlain

21 ans après que Perkin ait isolé la coumarine de la fève tonka, Aimé Guerlain, créé Jicky. Il fût possible de composer la formule de ce parfum, grâce à la découverte de deux molécules de synthèse majeures, que sont la coumarine et la vanilline. Son odeur révèle des notes de pâte d’amande, mais aussi le foin et le tabac. Paul Parquet, parfumeur chez Houbigant, utilisa pour la première fois, la coumarine, associée à la lavande, aux notes hespéridées et boisées dans Fougère Royale en 1882.

Jicky illustre une rupture avec la parfumerie traditionnelle, qui ne copiait que la nature, jusqu’alors. Il inaugure le début d’une parfumerie emplie d’émotion. Pour Jean-Paul Guerlain, “Jicky” était le surnom de Jacques Guerlain. A cette époque, les parfums n’étaient pas singulariser, féminins ou masculins. Cependant, la gente masculine l’adopta immédiatement.

L’Ethyl-vanilline dans Shalimar de Guerlain

Cette molécule fut synthétisée en 1872, et présentée à Jacques Guerlain, par Justin Dupont, le célèbre chimiste et fondateur de

La pampille de Shalimar subit un barbichage...

La pampille de Shalimar subit un barbichage…

Roure Bertrand Dupond. “Quand ce dernier lui présenta, Jacques en mis dans une flacon de Jicky pour voir l’effet olfactif qu’une grande quantité de cette nouvelle molécule pouvait avoir.” Le succès de Shalimar fut immédiat grâce à l’éthy-vanilline. Shalimar est néanmoins équilibré par une extraordinaire base ronde et sensuelle presque sans note de coeur.

Selon Robert Calkin et Stephen Jellinek, les célèbres auteurs du livre “Parfumerie, principes et expériences”, il semblerait qu’à l’époque du lancement de Shalimar, il était courant d’utiliser une grande teinture alcoolique, réalisée à partir de produits naturels plus que de concentré d’absolu et de résine. La vanille, le benjoin et la tonka, donnaient un effet naturel à l’ethyl-vanilline et la coumarine ainsi qu’à la teinture de civette, castoréum, civette, ambre gris et musc. De tels produits donnaient une qualité et une persistance au produit fini.

Chamade de GuerlainLe Sulfox dans Chamade de Guerlain

Découvert en 1969, la même année de la création de Chamade, le Sulfox, a été synthétisé à partir du buchu, un arbuste d’Afrique du Sud. Son parfum est fort, aux facettes fruitées, avec des notes fortes de souffre, proche du cassis. Sa présence est équilibrée par une forte dose de cassis et de galbanum. Ainsi, Chamade est une harmonie verte, de jacinthe, galbanum et cassis. Cette dernière révèle un bouquet floral, radieux et vivant. La note verte est aussi symbole d’un certain vent de liberté.

Le Polysantol dans Samsara de GuerlainSamsara Guerlain

Ce n’est pas une molécule très douce…Elle est intense et parle fort ! en délivrant une version plus abstraite du santal. Cette dernière révèle le côté crémeux du parfum du bois, tout en éliminant les facettes fortes du naturel. Samsara est un délicieux accord de santal et de jasmin. L’overdose du bois de santal est de 30%, associé au polysantol, pour réveiller son pouvoir rayonnant et crémeux. Or, le santal était la matière préférée de Jean-Paul Guerlain, le créateur de Samsara. On peut ajouter que d’est l’une des matières premières les plus anciennes, datant du IVème siècle avant Jesus-Christ. Ses nombreux voyages en Inde de Jean-Paul, lui permirent d’obtenir et de surveiller la grande qualité de distillation du bois. Il ne faut, pour autant ne pas oublier la présence de la rose, du narcisse, de l’ylang ylang pour parfaire la douceur du parfum tandis que la chaleur poudrée de la fève tonka, de l’iris et de la vanille, viennent donner du corps à la chaleur crémeuse du santal. Grâce à ce parfum, Jean-Paul Guerlain, ne se sentit plus en compétition avec son grand-père Jacques !

Aqua FrescaLe Cis 3 Hexanol dans Aqua Allegoria Herba Fresca

Le Cis 3 hexamol est une molécule étonnamment verte, très identifiable. Elle est réminiscente des odeurs d’herbes fraîchement coupées ou d’une banane verte. Jean-Paul Guerlain l’a utilisée dans Herba Fresca pour réveiller les notes de menthe et de citron. Son coeur de fleurs (cylcamen et muguet) nous donne l’impression d’un jardin ensoleillé au printemps.

Le Methyl cyclopentenolone dans La Petite Robe Noire de GuerlainPetite Robe Noire

Cette molécule a l’odeur d’un chocolat mou et de réglisse noir, très très sombre. Ce dernier est surnommé “lactone d’érable” dû à son goût et son odeur proche du sirop d’érable, sentant le caramel doux, le café brûlé avec des facettes de noisettes et de pain. Il  génère des notes de caramel sucré. Il ressemble étrangement à l’éthyl maltol, en beaucoup moins sucré. Thierry Wasser, le parfumeur a utilisé cette molécule pour sa couleur olfactive et non sa texture. Il a aussi de l’aldehyde de benzyl, à l’odeur d’amande amère, du ketone, à l’odeur de framboise, de la ionone beta, à l’odeur de violette, du goudron de bouleau, sombre et fumé, de la bergamote, de l’iris, du jasmin, de la rose et enfin de l’éhyl vanilline et coumarine. Selon le parfumeur de Guerlain, les molécules de synthèse permettent d’adoucir, et de manipuler les parfums en trois dimensions.

L'homme IdealLe Benzaldehyde dans L’Homme Idéal de Guerlain

Elle est parmi une des plus vieilles molécules de la palette du parfumeur, synthétisée en 1866 par Mr Lauth et Mr Grimaux. Son utilisation est peu évidente. C’est une matière première puissante qui demande à être employée avec dextérité car elle créé une vibration fascinante. Son odeur est celle de l’odeur d’une amande amère sublimée. C’est en 2014, que Thierry Wasser en surveillant la fabrication de Jicky pour lequel on utilise du benzaldehyde, lui est venue l’idée de travailler sur cette molécule. Elle est la ligne conductrice de “l’Homme Idéal”, associé à la coumarine de Jicky et à l’éthyl-vanilline de Shalimar.

Ces trois molécules de synthèse forment un trio de choc dans les parfums Guerlain !…..

Dites-moi quel est votre parfum Guerlain de cette liste préféré !

2 Comments

  1. Le nom de la molécule pour Samsara est le POLYSANTOL de Firmenich.

  2. Merci Isabelle, c’est corrigé !….

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.