Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Fév 7, 2015 in BettinaScope, Conférences | 0 comments

Le dihydromyrcenol raconté par Maurice Roucel

Le dihydromyrcenol ? Il s’agit d’une molécule. Que cache t-elle ? Comment l’utilise t-on et où l’emploie t-on en parfumerie ? Autant de questions, le talentueux et sympathique Maurice Roucel, parfumeur chez Symrise, va répondre avec son humour et sa poésie, le samedi 14 février 2915 à 9h45 à Versailles.

Azzaro-Maurice RoucelMaurice Roucel, parfumeur chez Symrise, va raconter la belle histoire de cette molécule. D’une certaine façon, il va vous dévoiler la beauté et l’utilité de ces molécules chimiques en parfumerie. Pour lui, ces dernières sont une couleur, un son, un mot indispensable à la création qu’elles soient en peinture, en musique, en écriture et en parfumerie. Cessons donc ce faux débat : naturel contre synthèse.

Quoi dire du dihydromyrcenol ?

Cette molécule sera surtout utiliser dans les produits d’entretien de laCool Water - Maurice Roucel maison. Elle viendra par sa stabilité apporter fraicheur et des notes de lavande aux compositions.

Mais son entrée en parfumerie et plus exactement en parfumerie masculine, fera son apparition dans les années 70, pour le célèbre Azzaro pour homme (1978). Quelques années plus tard, ce sera une overdose de 10%, que l’on retrouvera dans Drakkar Noir de Guy Laroche (1982) puis deux fois plus encore, dans le Cool Water de Davidoff (1988) composé par Pierre Bourdon.

En quelques mots, cette molécule amène une nouvelle fraîcheur. Son odeur fraîche et propre est très reconnaissable.

Les parfums de Maurice Roucel ?

Musc RavageurMaurice aime à se définir comme « un explorateur qui se promènant au sein des formules ». C’est surtout commençant ses classes chez Chanel ou il crée aux côtés de Henri Robert, le laboratoire de chimie. « A mes débuts, j’ai analysé tous les parfums à la chromatographie, puis je sentais les produits et toutes les matières premières qu’il le composait le parfum » me raconta t-il.

Mi-esthète, mi-chimiste et poète à ses heures, Maurice a une écriture généreuse, souvent basée sur des notes de musc, de fleurs blanches ou d’ambre. Sinon, il est l’homme derrière Tocade de Rochas, L’Instant de Guerlain, 24 Faubourg d’Hermès, le parfum Helmut Lang, KenzoAir….. Mon préféré parmi ses créations reste « Musc Ravageur des Editions Frédéric Malle ». Si vous voulez en savoir plus sur ce parfumeur plein d’humour et des plus talentueux , je vous conseille d’acheter les Enigmes du Parfum aux Editions du Vétiver en cliquant ici

Et vous, dites-moi quel est votre parfum préféré de Maurice Roucel ?

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.