Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Fév 18, 2021 in Sentir/Goûter | 2 comments

Hommage à Giorgia Martone

Hommage à Giorgia Martone

 

Fin Janvier, Giorgia Martone, une jeune et “grande dame” du parfum, s’en est allée accidentellement…. le monde du parfum est triste et désemparé. Une vraie passionnée, en charge de la création chez ICR, qui a étroitement collaboré avec les parfumeurs français : certainement choqué, le monde de la parfumerie français, reste silencieux… Heureusement, un certain nombre de parfumeurs, ne l’ont pas oubliée et m’ont fait part de leurs souvenirs. C’est à sa soeur Ambra et sa famille si unie, que je dédie cet hommage.

Juste avant de laisser la parole aux parfumeurs, voici quelques mots sur son parcours. Diplômée de Bocconi à Milan en économie avec une spécialisation en Design & Fashion Management, Giorgia, fera son apprentissage «Matières premières, histoire du parfum et des parfums» à New York, auprès de Maurice Roucel, Maître Parfumeur chez Symrise. Puis, elle travaillera chez IFT US, filiale de IFT Italie, partie du groupe familial ICR. De retour à Milan, Giorgia Martone, s’est occupée du développement parfum d’un portefeuille de marques italiennes (Ferré, Blumarine, Dsquared2, Trussardi, Pomelato) confié par Roberto Martone, le Président d’ICR. Puis, avec sa soeur Ambra, elles ont développé la marque de niche Marvin et LabSolue,  inauguré la 1ère boutique au coeur de l’hôtel Magna Pars à Milan (située sur l’ancienne usine ICR) et la nouvelle boutique LabSolue à Rome, l’année dernière. C’est sans compter, qu’elle était aussi membre du conseil d’administration des dirigeants de l’entreprise familiale ICR, Industrie Cosmetiche Riunite.

 

Giorgia Martone, une femme charismatique mais libre

 

Lors de l’éloge funèbre, Ambra, sa soeur soulignera combien Giorgia était tour à tour sa meilleure amie, sa confidente, son conseil, sa compagne de voyage, son associée et la marraine de ses enfants. De plus, Giorgia était une femme libre, loyale, forte, confiante, enthousiaste et totalement désintéressée…. Tout cela, avec toujours le sourire, et un état d’esprit toujours positif.

Giorgia Martone

Ambra et Giorgia Matrone à LabSolue Milan, Via Forcella 8 Dress: Celeste Pisenti  Photo: Matteo Cavenago pour milandailyphotodotcom

 

Vous aurez compris qu’elles étaient inséparables….Un lien donné, comme le confiera Ambra, par leurs parents, les rendant ainsi uniques, et surtout complémentaires. Quand l’une était extravertie et créatrice, l’autre était plus introvertie et cartésienne. Au final, elles formaient un duo de choc !

 

A l’écoute des parfumeurs

 

“Dans nos échanges lors de créations, il y avait un vrai dialogue. De plus, au-delà de son amour pour les beaux ingrédients et la qualité, Giorgia, comprenait et respectait notre métier de parfumeur.” me confie Karine Dubreuil, parfumeur créateur pour Vox Profumi (sa structure). De fait, c’était de vrais discussions constructives qui s’établissaient entre nous. Or, Karine Dubreuil a travaillé sur plusieurs parfums pour Cavalli et Ferré.

De son côté, Véronique Nyberg, parfumeur senior chez Mane, m’évoquera sa générosité et son humilité. Des qualités que l’on retrouve pour elle, dans les parfums qu’elle a créé pour le portefeuille de marques italiennes pour ICR, et dont Giorgia était responsable du développement, ainsi que pour la marque de parfums LabSolue.

 

Giorgia Martone

Véronique Nyberg et Giorgia Martone à l’Hôtel Magna Pars Suites

 

Quant à Julie Massé, parfumeur chez Mane, elle a travaillé avec Giorgia, aux côtés de Christine Nagel, à l’époque chez Mane, et aujourd’hui chez Hermès, pour son premier win en parfumerie fine. Un souvenir inoubliable ! Il s’agissait d’un parfum de Blumarine, autour d’une note de Bellini !…

Tous sont unanimes pour souligner sa chaleur, sa bienveillance, sa passion, l’accueil à l’italienne…. me diront les parfumeurs : Emilie Coppermann (Symrise), Pierre Gueros (Symrise) Nathalie Lorson (Firmenich), Daphné Buguey (Firmenich), Alberto Morillas (Firmenich) et Karine Dubreuil (Vox Profumi) Véronique Nyberg (Mane), Julie Massé (Mane), Yann Vasnier (Givaudan). Or, Maurice Roucel dira même “Les gens passionnés ne peuvent que me passionner !”

 

Créatrice avec sa soeur Ambra, de LabSolue

 

De fait, la marque de parfum LabSolue a été créée et imaginée à quatre mains. A leur image, LabSolue allie tradition et innovation dans un décor chaleureux, mais ordonné comme dans un laboratoire de parfums.  Juste comme une bibliothèque, les parfums racontent chacun une histoire différente, classés en volumes, et où les ingrédients sont les acteurs principaux. Tous sont nés d’une idée, d’une intuition ou d’une inspiration, avec lesquels Giorgia entretenait un lien spécial, avec chacun d’eux.

“Ce sont des parfums signés, ayant un caractère affirmé, avec une écriture simple” se souvient Yann Vasnier, parfumeur chez Givaudan. Ce sont surtout des notes baumées, épicées et riches créée par lui, autour de l’Olibanum, du Styrax, du Labdanum, du Cèdre, de la Santoline, et du Liquidambar.

 

Giorgia Martone

 

Comme le rappellera Ambra, “Tu savais partager tes émotions et écouter les autres. Tu avais le courage de rester toi-même et de lutter en ce que tu croyais”. En effet, elle aimait être à l’avant-garde. C’est ce que Karine Dubreuil rappelait quand elle voulait “qu’avant l’heure, Giorgia incorporait des notes très créatives et hors norme dans le développement des parfums pour les marques italiennes”.

LabSolue est aussi un écho à sa passion pour la lecture. D’ailleurs, on peut y retrouver son livre La Grammatica dei Profumo, chez les éditions Gribaudo. Un projet qui lui tenait à coeur, et pour lequel Véronique Nyberg, donna son avis, sur des planches d’illustrations. A cet effet, cette dernière me dira combien Giorgia n’oubliait jamais d’inclure les acteurs, dans ses projets.

Toute une approche avant-gardiste, puisque les deux soeurs ont concrétisé Magna Pars Suites, le premier hôtel à parfum, avec en son sein, une boutique de parfum ! Une histoire de parfum, partant de la source aux produits finis. Tout ceci sans oublier, la possibilité de créer son propre parfum et de déguster les apéritifs olfactifs , initiés par Giorgia et Ambra. Tandis que Yann Vasnier a eu la brillante idée de concocter un parfum à boire, élaboré  pour l’inauguration de l’Hôtel Magna Pars Suites.

 

Giorgia Martone, une amoureuse des beaux ingrédients

 

Tous m’ont évoqué, son amour des beaux ingrédients, et de belles qualités. Pour Karine Dubreuil, elle aimait les beaux boisés et les orientaux. Quant à Véronique Nyberg, c’était les bois comme l’amyris, le cèdre, le santal qu’elle affectionnait et le petit grain et l’Arancio Amaro. D’ailleurs, Amyris et Fiore d’Amancio, sont les 2 derniers parfums que Véronique a développés avec Giorgia.

 

Giorgia Martone

 

Finalement, Giorgia croquait la vie à pleines dents ! En effet, outre le parfum, elle aimait Paris pour son architecture et son énergie, la bonne chair, la photographie et bien sûr son cheval Bel Fio, sans oublier ses neveux et nièces et leurs inoubliables soirées pyjamas !

“Nous vous aimons Giorgia pour toujours” dirait le Cercle des parfumeurs français…

2 Comments

  1. Très bel hommage, pour une merveilleuse femme qui aura marqué la parfumerie et que nous regrettons tous.
    Nous n’oublirons jamais Georgia

  2. Très bel hommage, pour une merveilleuse femme qui aura marqué la parfumerie et que nous regrettons tous.
    Nous n’oublierons jamais Georgia

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.