, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, blog, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, shop/, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, wp, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juin 25, 2014 in BettinaScope, Expos-Musées | 0 comments

Expo : Le savon à Grasse aux 18ème et 19ème siècle

Expo : Le savon à Grasse aux 18ème et 19ème siècle

Cet été, le service Ville d’art et d’histoire se joint à l’exposition du Musée International de la Parfumerie, pour une exposition Bains, Bulles et Beautés. Pendant cette période estivale du 14 juin au 22 septembre, la Maison du Patrimoine propose de s’attarder sur une histoire de la toilette et du savon, en exposant parallèlement à cette manifestation, un éclairage sur l’histoire de la savonnerie grassoise.

Les visites guidées C’est du propre ! 

affiche-mip-11mars-2014-320Elle sera enrichie du programme “C’est du propre !” qui associe une visite commentée de l’exposition et une visite de ville. Animé par un guide conférencier, ce parcours de 2h s’ouvrira au thème du savon en ville, au travers du patrimoine architectural et urbain (lavoirs et bains publics, quartier des fabriques et adduction d’eau). Tous les jeudis à 11h, à partir du 3 juillet.

Des recherches inédites

La manifestation de la Maison du Patrimoine s’adosse aux recherches universitaires réalisées, en 2013-2014, par une historienne avec le soutien de l’A.S.P.E.A.M., de la Ville de Grasse et du Conseil général des Alpes-Maritimes. Ces travaux inédits, sur la savonnerie grassoise renouvellent les connaissances, sur une activité oubliée.

Un peu d’histoire

Restée dans l’ombre de la parfumerie durant le XIXe siècle, la savonnerie a pourtant connu un certain essor à Grasse, à partir des dernières décennies du XVIIIe siècle. A cette époque quinze petites sociétés produisaient localement du savon blanc et marbré selon les mêmes procédés qu’à Marseille.
Fortement liée au terroir grassois, la savonnerie a mis à profit la très forte production oléicole de la commune, dotée d’une exceptionnelle infrastructure de meunerie.
Elle a également su tisser des liens étroits avec les parfumeurs, leur fournissant la « filure de savon », matière première indispensable à la fabrication des savonnettes odorantes, distribuées ensuite en France et dans le monde.

Une tradition qui perdure

Si la production du savon, à proprement dit, disparaît à Grasse dès le début du XXe siècle, la tradition est restée vivace au travers des parfumeries touristiques qui, comme il y a deux cents ans, façonnent et commercialisent dans leur boutiques des savonnettes parfumées aux odeurs de fleurs.

Informations pratiques

Maison du patrimoine, 22 rue de l’Oratoire Grasse

Tel : 04 97 05 58 70 Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h 0 16h30

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.