, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, blog, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, shop/, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, wp, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Sep 26, 2022 in Sentir/Goûter | 0 comments

Etre ou ne pas être dandy, dixit la Maison D’Orsay

Etre ou ne pas être dandy, dixit la Maison D’Orsay

 

La Maison D’Orsay poursuit ses re-interprétations contemporaines d’anciens parfums de la marque. “Tilleul” devenu “Vouloir être ailleurs” est l’avant-dernier en date. Aujourd’hui, nous parlerons de Dandy or not G.A., le nouveau parfum. Etre ou ne pas être Dandy, là est toute la question posée, pour le lancement de ce 14ème parfum D’Orsay. Une présentation à l’Hôtel Hoxton à Paris et où j’ai pu déguster un délicieux cocktail, avec un Earl Grey infusé dans du gin…. un lien évident avec le parfum !….

 

Etre ou ne pas être dandy 

 

L’histoire de Dandy de la Maison d’Orsay

 

Dandy 1925

Dès 1925, la Maison D’Orsay lance un Dandy au féminin. Un parfum aux notes aldéhydées, fleur d’oranger, fève tonka et patchouli, imaginé par Henri Robert (N°19 de Chanel, Cristalle et Pour Monsieur de Chanel, Magie de Lancôme, et Muguet du Bonheur de Caron), l’oncle de Guy Robert, aussi parfumeur (Dioressence, Madame Rochas, Calèche, Equipage et Doblis de chez Hermès). En un mot, deux très grands parfumeurs.

 

Dandy 1999

Une autre version voit le jour mais cette fois-ci avec Dominique Preyssas, parfumeur à l’époque chez Takasago et aujourd’hui chez CPL Aromas. D’un Dandy plus féminin, il créé un Dandy plus masculin…. C’est un accord whisky, rhum, fruits jaunes, qui se poursuit sur un coeur d’épices avec la cannelle, la noix de muscade, le clou de girofle, la cardamome pour terminer un fond baumé et boisé de tabac, de benjoin, de bois de santal, de baumier du Pérou, de fève Tonka et de patchouli. En un mot, un parfum novateur. Et aujourd’hui un cas d’école, tant sa structure était complexe, et son parti-pris surprenant pour l’époque.

Dandy G.A. 2022

Un peu moins de 100 ans plus tard, la maison D’Orsay revoit sa copie, pour donner une interprétation contemporaine du Dandy or not G.A. Des initiales qui ne sont rien d’autre, que celles de Grimaud Alfred, le patronyme d’Alfred d’Orsay. Un personnage haut en couleurs, fascinant autant que séduisant, surdoué et visionnaire. Son refus des conventions, ont fait de lui, un dandy, il y a maintenant 200 ans !…

 

Etre ou ne pas être dandy

Photo @DorsayParfums

 

Là, fût tout le challenge de Sidonie Lancesseur, parfumeur chez Robertet. Qui est le dandy d’aujourd’hui ? et par conséquent quel est son message olfactif ? Sidonie nous fait donc voyager en odeurs,  d’un dandy attaché à l’apparence, à un dandy plus sincère et plus authentique.

 

Un parfum de Sidonie Lancesseur

 

Son interprétation

Dans ce parfum toujours inclusif, Sidonie traduit toute la simplicité et la fougue d’une génération, dont l’envie est d’aller vers une version plus sincère. La mélodie olfactive a suivi le pas de l’évolution du dandy avec un parfum plus fluide. Cependant, les très belles notes épicées de poivre, de cardamome restent le trait d’union entre les 2 Dandy.

Sidonie me confiera “Nous avons fait le choix de la dualité, entre une désinvolture acidulée et une élégance calme, teintée de notes cuir. D’un côté, un soleil épicé de cardamome vue sur l’Océan ! Ainsi, nous sommes à la croisée entre deux vagues. De l’autre, un pamplemousse léger sur la peau et un splash de Thé Noir à la Fleur d’Oranger.”

Une très belle création, telle une force tranquille. Loin d’être mièvre et discret, Dandy or not G.A. s’affirme en tout douceur et une élégance naturelle. Bravo Sidonie, pour ce beau parfum aux notes à la fois inhabituelles et connues !

Une remarque importante est à souligner : Les matières premières utilisées pour ce parfum, sont à 57% renouvelables.

 

Etre ou ne pas être dandy

Quelques mots sur Sidonie Lancesseur

Sidonie est une créatrice discrète et talentueuse, aujourd’hui parfumeur chez Robertet. C’est auprès de Michel Almairac qu’elle acquiert ses lettres de noblesse. Ce dernier lui communique et lui transmet sa passion pour la matière, la matière brute. A titre d’exemple, ce sont le patchouli, le papyrus, le labdanum et les notes animales….

J’apprécie la simplicité et la force de Sidonie. Deux de ses qualités qui lui permettent de créer avec authenticité et avec une élégance naturelle, tout en laissant toujours la place à l’émotion. Au final,  ses formules sont courtes, fortes et lisibles. Pour en savoir plus sur Sidonie, je vous invite à lire un portrait de j’ai écrit en cliquant ici.

 

Quelques mots sur Amélie Huynh

C’est avec beaucoup de joie, que j’ai pu rencontrer Amélie Huynh, lors de la présentation de Dandy G.A. Une femme discrète et élégante, attachée à la France et ses savoir-faire,  gardant un esprit de curiosité et d’ouverture, propre à sa famille. Avec sa soeur Mélanie, elles ont construit un groupe familial autour de la beauté, du parfum et des bijoux. Puis il y a quelques années elles ont repris le Château de Malromé, l’ancienne demeure du peintre Toulouse-Lautrec en Gironde. Un lieu de vie, cher aux 2 sœurs Huynh, construit autour d’un nouvel art de vivre à la française, en épousant tous les codes de l’époque.

 

Etre ou ne pas être dandy

Photo @DorsayParfums

 

Grande adepte, et convaincue que les grandes histoires sont faites pour durer, Amélie Huynh reprend en 2015, les parfums D’Orsay. En quelques années, elle a su donner un nouveau souffle à cette marque, pour l’emmener vers une histoire contemporaine, toujours en lien avec son ADN. Bercée par les fragrances depuis l’enfance, elle a été touchée par l’histoire d’Alfred et de Marguerite, les fondateurs de la marque. Aujourd’hui, l’aventure se poursuit.

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.