, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, blog, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, shop/, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, wp, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Mai 20, 2013 in Boutiques, Boutiques de parfum, Paris | 1 comment

Devinez qui pose son Gallet Rue St Honoré ?

Devinez qui pose son Gallet Rue St Honoré ?

Après avoir marché sur l’herbe verte du Domaine de Courson, un vrai plaisir et un vrai bonheur que d’avoir été en pleine nature, ce dimanche 19 mai 2013, j’ai foulé le macadam parisien pour aérer mes neurones, sous la pluie. Rien n’arrête une anglaise….Et ma récompense…une découverte, celle de l’ouverture prochaine, d’une boutique de parfums, d’une marque au passé riche…

De la Rue du Faubourg St Honoré à la Rue St Honoré

Il fut un temps où la rue du  Faubourg St Honoré accueillait de belles Parfumeries. Au rez de chaussée, du n°19,  Jean-François Houbigant  ouvrit en 1775, sa belle parfumerie “A la corbeille des fleurs”.  Ce fût la deuxième plus ancienne parfumerie parisienne après “A la Reine des Fleurs” de LT Piver, située  au 57  rue de Flandres à Aubervilliers, aujourd’hui le 151-153 avenue Jean-Jaurès. Dans les années 30, ce sera Roger & Gallet avec la “Boutique du Bonheur”, un lieu de rencontre très mondain. Ses vitrines sont des scènes animées par des automates, mises en scène par de nombreux illustrateurs, sur les thèmes suivants, et qui ont attirés le tout-Paris.

  • « La Femme au Bain » d’après Mucha,
  • « La Femme au Papillon » d’Icart,
  • « La Rondes des Senteurs » de Fabiano.

Et aujourd’hui….la maison rejoint la Rue St Honoré

Roger & Gallet

Et vous avez deviné que Roger & Gallet…

a déposé son galet, en ouvrant une nouvelle boutique Rue du St Honoré à la fin du mois de mai. Je vous laisse trouver le n° de la Rue St Honoré ou sinon vous m’attendez ! Fait du hasard ou pas… La marque renoue ainsi avec ses racines d’antan.

Les autres boutiques de Parfumeurs Parisiens

A l’ère d’internet et du virtuel, il est intéressant d’observer un retour aux expériences dans le monde réel !…. Comme si s’amorçait un besoin de communiquer et d’échanger avec d’autres passionnés du parfum ou du goût. Je veux parler de Facebook qui incite ses fans à prendre de vrai café avec ses amis, d’aller sentir dans les boutiques de parfums, la nouveauté. Ou encore dans un avenir proche, d’envoyer des twitts olfactifs avec l’Ophone, mis au point par Le Laboratoire.

Les nouvelles ouvertures de boutiques de parfums “de parfumeurs”

  • 2013, les Parfums de Rosine, 36 rue de Bourgogne, parfumeur depuis 1991

Les Parfums de Rosine

  • 2011, la boutique Caron, 153 Boulevard St Germain, parfumeur depuis 1904 

Caron

  • 2010, la maison Lubin, 21 rue des Canettes, parfumeur depuis 1798

Lubin

  • 2009, la Maison Kurkdjian, 5 rue d’Alger, parfumeur depuis 2009 mais parfumeur depuis 1995

Maison Kurkdjian

  • 2006, Penhaligon’s, 209 rue St Honoré, parfumeur depuis 1870

Penhaligon's

  • Et, 2004, La maison Jean Patou, 5 rue de Castiglionne, parfumeur depuis 1925

Jean Patou

  •  En 2000, Frédéric Malle devient “éditeur de parfums”, mais travaille dans le parfum depuis 1989

Le frémissement d’un retour, aux boutiques de parfums en propre des grandes maisons de parfums, s’amorce au même moment où à la suite d’une étude réalisée par Osmoz, il a été révélé une certaine lassitude des consommatrices à l’égard du parfum. A ce jour, les femmes veulent plus de rêves, plus d’histoires vraies sur les vrais parfums pour qu’elles se sentent uniques. C’est pourquoi, La Maison Caron, a répondu à cet appel en leur proposant “La sélection de la Maison Caron”, 5 parfums uniques : Nocturnes, Parfum Sacré, Aimez-moi et deux vraies nouveautés My Ylang et Piu Bellodgia, réalisées par Richard Fraysse, le parfumeur de la maison.

Par ailleurs, Frédéric Malle en se positionnant en tant qu’éditeur de parfums, a donné une nouvelle impulsion en mettant en valeur, les créateurs de parfums, les fameux “nez” !…. (un terme que je n’affectionne pas particulièrement). De cette façon, il a mis en lumière et redonner ses lettres de noblesse à la création de vrais parfums.

La Maison Kurkdjian, fait partie d’une des  premières marques de parfums, créée au 21ème siècles, par un parfumeur, Francis Kurkdjian. La première étant si je ne me trompe pas, Différent Company, qui est l’oeuvre du parfumeur  Jean-Claude Ellena et de Thierry De Baschmakoff, designer de flacon,  dans les années 2000.

Ne manquez pas de rendre visite à ces boutiques de parfums et de me faire part de vos impressions olfactives dans un commentaire ci-dessous. Je les attends avec impatience !

1 Comment

  1. Continuez dans cette direction, c’est un plaisir de vous suivre.

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.