Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Jan 15, 2016 in Sentir ou Goûter, Sentir/Goûter | 0 comments

Conférence sur La Maison Houbigant à l’Osmothèque

Jean Kerléo, ancien parfumeur chez Jean Patou et fondateur de l’Osmothèque, va nous raconter la fabuleuse histoire de la Maison Houbigant, le samedi 23 janvier 2016 à 14h30 à l’Osmothèque de Versailles. Ce dernier, féru d’histoire et d’anecdotes de la parfumerie, racontera la richesse de cette maison, au travers de ses brillants parfumeurs, mais aussi nous faire sentir d’anciens parfums Houbigant. Une conférence qui promet, d’être passionnante.

Les parfumeurs chez Houbigant

Portrait_de_JF_HoubigantTous commence avec Jean-François Houbigant, originaire de Grasse, gantier parfumeur, qui ouvre « A la corbeille des fleurs » au 19 de la rue du Faubourg St Honoré à Paris. Comme me le rappelle Jean Kerléo, « Jean-François Houbigant était gantier parfumeur », c’est-à-dire qu’il vendait des objets parfumés, mais ne créait pas de parfums. L’entête de ses factures le confirme bien « Houbigant, marchand parfumeur, tient fabrique et magasin de gants, poudres, pommades et parfums, ainsi que de véritable rouge végétal, qu’il a porté au plus haut degré de la perfection ; il fait et fournit les corbeilles de mariage et baptême avec assortiment complet. »

Les célèbres parfums que nous connaissons, vont faire leur apparition avec Monsieur Paul Parquet, parfumeur et propriétaire des parfums Houbigant Fougere Royaleassocié au banquier Alfred Javal. Pour Ernest Beaux, « Paul Parquet était un des plus grands parfumeurs de son temps. » Ces derniers vont décider de fabriquer des parfums à un niveau industriel, tout comme LT Piver, en faisant appel à la chimie organique. Pour cela, ils implanteront une usine à Neuilly-sur-Seine. Et c’est ainsi que Fougère Royale, qui repose sur un Pub Fougere Royale 2accord mousse de chêne, bergamote, salicylate d’amyle et surtout de coumarine (molécule présente naturellement dans la fève tonka) verra le jour. Paul Parquet dira « Si Dieu devait donner une odeur à la fougère, ce serait celle de Fougère Royale ». Il créera bien d’autres parfums, comme Parfum Idéal, Coeur de Jeannette dont Jean Kerléo nous parlera.

Puis, Paul Parquet, recrute Robert Bienaimé, ingénieur chimiste, qui lui succèdera. Ce dernier s’associera au fils d’Alfred Javal, Fernand. Pour Robert Bienaimé, « Fougère Royale était un chef d’oeuvre inégalable, de par son équilibre, son harmonie et son élégance. » Il est à l’origine de Quelques fleurs, le premier parfum qui rassemble un beau bouquet de fleurs. Paul Parquet fera construire une savonnerie à Puteaux et, au cours des années 1920, recrute ses quelque-fleurs-houbigant-anciens condisciples Paul Leroux, Raymond Kling, André Copaux, Degont Desplanques et Paul Schving (mort en 1929), comme lui ingénieurs et parmi les meilleurs parfumeurs. « Houbigant a été une des plus grandes parfumeries au monde, dans les années 1900, pour Jean Kerléo. Il se compterait plus de 250 parfums Houbigant.

Vous aurez aussi compris que la famille Javal a eu une grande importance dans l’histoire de la Maison Houbigant. Outre, la mise en lumière des parfumeurs d’Houbigant, Jean Kerléo, ne manquera pas de nous dire qui était cette famille.

Les parfums Houbigant à l’Osmothèque

Comme vous le savez, l’idée première de l’Osmothèque est de rassembler et de refaire les parfums disparus grâce aux formules que les marques, collectionneurs et descendants, viennent confier à cette bibliothèque vivante des parfums d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Car il est vrai, qu’une fois le parfum retiré du marché, on ne peut plus le sentir !.… et que sans la formule du parfum, un parfumeur ne peut rien faire !…. De plus, s’opère tout un travail de recherche de matières premières. C’est pourquoi, Jean Kerléo, est entouré d’une équipe de parfumeurs pour effectuer ce beau travail.

La cave de l'osmothequeOutre quelques surprises que je ne vous dévoilerai pas…. vous aurez la possibilité de sentir 17 parfums Houbigant que l‘Osmothèque a refait. Voici une des belles anecdotes, racontée par Jean Kerléo, autour des formules d’Houbigant.

Après quelques recherches des formules anciennes d’Houbigant, Jean Kerléo, rencontre Antoine Javal, le fils de Fernand Javal. Ce dernier fort, sceptique quand à la capacité de ce jeune parfumeur, que représentait alors Jean Kerléo, à refaire le parfum Fougère Royale, lui

Jean Kerléo

Jean Kerléo

refuse la formule !… Mais quand il découvre au cours de leur conversation, que Jean Kerléo connait Raymond Barbas, le beau-frère de Jean Patou, maison pour laquelle il travaille, le cours des événements prend une toute autre tournure…. et voilà Jean Kerléo, en possession du formulaire ! Un mois plus tard, il rappelle Antoine Javal qui lui demande d’envoyer par la poste le parfum !…Deux jours plus tard, Antoine Javal enthousiaste, appelle Jean Kerléo, pour lui dire « c’est formidable... moi qui ai senti ce parfum durant toute mon enfance, je le connais bien et vous avez réussi !… »Aussi quelques jours plus tard, il demandera un rendez-vous à Jean Kerléo pour aller lui rendre visite à l’Osmothèque. C’est alors qu’il lui confie 4 formulaires, en lui déclarant « qu’il lui faisait totalement confiance et en ferait meilleur usage.... Ah oui ! dans la parfumerie, il faut être tenace et patient !… Jean Kerléo est breton…. et je suis anglaise, j’en sais quelque chose !….

Pour toutes informations

Réservation sur www.weezevent.com/conference-thematique-la-maison-houbigant

36 rue du Parc de Clagny   78 000  Versailles   Tel :  01 39 55 46 99

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Afficher un lien vers mon dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.